L’été 2018 aura été béni pour les motards d’Ile-de-France (et d’autres régions) : très peu de pluie et un thermomètre toujours clément au mois d’octobre ! Néanmoins, les températures commencent à chuter vertigineusement… Etant sensible au froid (dès 15 degrés), je n’ai pas tardé à m’armer contre le froid en achetant une paire de gants chauffants.

Mes nouveaux Gerbing viennent d’arriver par La Poste, voici mes premières impressions… à chaud – ou devrais-je dire à « froid » avant de rouler avec ! 😉

Du fil…

En 2013, j’ai fait une grande découverte pour un motard en achetant mes premiers gants chauffants : les EXO 2 StormShield (125 €). Ce produit a révolutionné ma conduite à moto en hiver. Je n’ai plus les mains gelées et cette chaleur apportée aux doigts se diffuse dans le reste du corps. Un atout indéniable qui me permet de ne plus craindre un trajet par 5 degrés tant le chauffage est efficace.

Les gants chauffants Gerbing XR7 7V comparés aux EXO 2 StormShield
Ils sont très similaires (design, protection, serrage, …). Les EXO se remarquent un peu plus grâce au revêtement imitant le carbone… qui s’use sur la coque protégeant le dessus de la main

Les avantages de ces gants chauffants auto-régulés reliés à la batterie de ma Triumph sont de disposer d’une autonomie illimitée et d’offrir une puissance de chauffe importante. L’inconvénient est dû aux câbles : il faut prévoir de raccorder chaque gant aux fils glissés dans les manches du blouson, puis de relier le blouson à la batterie. Les même manipulations sont à répéter avant de quitter la moto, ce qui m’agace quelque peu sur de petits trajets d’une quinzaine de minutes qui sont dans mon cas majoritaires.

Mes EXO 2 StormShield étant trop grands (j’avais pourtant pris une taille S), le toucher des commandes n’est pas idéal, en particulier pour l’embrayage et l’accélérateur demandant une certaine finesse avec le froid et les plus de 100 ch… Il m’arrive aussi d’être brûlé quand je roule par temps froid en ville juste après avoir été sur voie rapide. L’auto-régulation de la température des gants n’est pas parfaite, bien que fort pratique.

… à la batterie

Assez logiquement, je profite de l’arrivée de cet hiver pour tester un nouvel équipement me semblant plus adapté : les Gerbing XR7 7V (200 € en promotion chez Ixtem Moto, contre 230 € habituellement). Ce modèle utilise des batteries amovibles pour chauffer les mains. La taille S est nettement plus juste (mais encore trop grande 😥 , j’ai demandé un échange) et adaptée à ma morphologie fine. Il existe encore un espace en sus pour certains doigts et notamment le pouce malheureusement… La coque de protection des carpes (petites bosses qui apparaissent au sommet d’un poing serré) tombe complètement à côté.

Les gants et les deux batteries qui vont avec avant le déballage
Les Gerbing XR7 7V

Dès le premier essayage, je me confronte à l’aspect le plus embêtant des gants chauffants avec batteries : la batterie placée sous le poignet se fait sentir, et pas qu’un peu ! Je me demande aussi quel est le résultat en cas de chute avec cet objet très dur… Le confort est amélioré en plaçant la batterie sur la largeur du poignet au lieu de la longueur. L’habitude doit sans doute permettre d’oublier ce désagrément rencontré au premier essayage…

La poche réservée à la batterie est exigüe. Elle se situe à l’intérieur du gant

La qualité de fabrication me paraît bonne. C’est un point d’autant plus important au regard du prix plus de deux fois supérieur à celui d’une paire de gants d’hiver classique. La notice d’utilisation fournie par Gerbing est malheureusement très succincte. Le chargeur double passe du rouge au vert lorsque le chargement est terminé au bout d’une durée inconnue. Chaque gant possède un bouton virant du vert (33 %), au jaune (66 %) et au rouge (100 %) en fonction du niveau de puissance sélectionné. Il ne semble pas avoir de témoin concernant l’autonomie restante malheureusement.

L’inévitable étape de chargement avant d’utiliser ses gants chauffants sur batteries 😉

Maintenant que vous connaissez ma modeste expérience avec les gants chauffants, j’attends avec impatience ma nouvelle commande en taille XS cette fois-ci. J’ai hâte de vous partager mon avis après quelques trajets les mains au chaud ! 😉

Et vous, les gants chauffants sont vos sauveurs en hiver ? Avec fil ou batterie ?

Vous ne manquerez plus rien d'Automotard !

Cher passionné, recevez les derniers articles d'Automotard dans votre boîte mail !