Il n’y a rien de plus énervant que de se retrouver dans l’obscurité totale en pénétrant dans son garage. J’ai donc rapidement cherché une solution simple et peu onéreuse pour l’éclairer, alors qu’aucun raccordement électrique n’est disponible.

Un éclairage automatique et totalement indépendant

Je me souviens avoir trouvé une petite lampe à piles Osram pas chère avec détecteur de mouvement dans un magasin de bricolage. L’allumage automatique était très appréciable, mais il me manquait une lumière plus puissante et résoudre ce problème de batterie à remplacer régulièrement…

A utiliser vraiment en dépannage ou pour une toute petite surface

Déçu du peu de choix disponible dans les commerces à proximité de mon domicile, je commence à parcourir le nombre infini de références du géant Amazon… Bon nombre de leurs produits sont chinois, ce qui ne m’inspire pas toujours confiance en ce qui concerne la qualité.

Après de multiples comparaisons (puissance en lumens, autonomie, longueur du câble, avis client, …), je déniche la « Solar motion activated light 150 led triple head » de Sun Force. Ce nom à rallonge correspond à une lampe à led solaire divisée en trois panneaux indépendants d’une puissance exceptionnelle de 1 000 lumens. Le tout avec détecteur de mouvement pour la somme dérisoire de 35 euros !…

Une vraie machine de guerre ! 😉

Une installation facile et amovible

Une fois le colis reçu et après une première charge des trois piles AA, le montage de la super lampe peut commencer !

Pour aller au plus simple et éviter de percer, j’ai utilisé un fil de fer souple que l’on trouve régulièrement sur les câbles informatiques permettant de les maintenir ensemble. De cette façon, j’ai pu accrocher le support de la lampe avec la barre en métal passant au-dessus de la porte d’entrée du garage.

Le détecteur de présence est orienté légèrement vers le bas et sur le côté droit en direction de la grande porte coulissante.

La lampe à trois panneaux led est à droite. La lampe Osram est fixé à droite grâce à l’aimant

Encore une fois, je me suis passé de la perceuse en faisant passer le câble d’alimentation de la lampe au panneau photovoltaïque par le jour existant entre la porte et l’encadrement. A l’aide d’un escabeau, le support est fixé avec du scotch (à perfectionner) en direction du soleil sur le toit de l’abri.

En une trentaine de minutes, le système D fait des merveilles ! Me voici équipé d’un dispositif d’éclairage puissant, efficace, écologique et peu cher !

Vous jouez avec moi au jeu des sept erreurs entre les deux dernières photos ? 😉

Et vous cher lecteur, comment éclairez-vous votre box de voiture ?

✉️ Gardons le contact ! ✉️

Cher passionné, recevez les derniers articles d'Automotard dans votre boîte mail !